Aller au contenu

La demande, l’offre et l’équilibre de marché

Définition de la demande

Distinction entre la demande et la quantité demandée. La demande est une fonction qui relie la quantité demandée et le prix de vente unitaire du bien. Quantité demandée = demande (prix unitaire)

La demande peut être présentée de trois façons : un tableau qui donne pour un certain nombre de niveau de prix la quantité demandée correspondante : la quantité demandée diminue quand le prix augmente ; une courbe de demande : on relit les points ; une fonction de demande : Y = aX + b.

Définition de l’offre

Distinction entre l’offre et la quantité offerte. Quantité offerte = offre (prix unitaire). La quantité offerte augmente avec le prix.

Définition de l’équilibre de marché

Quand les deux courbes se coupent, elles marquent le point d’équilibre de l’offre et de la demande. Il est unique.

Stabilité de l’équilibre

un équilibre stable est un équilibre auquel on retourne spontanément si un choc quelconque a écarté la situation de celle d’équilibre. Les forces du marché font pression sur les prix pour un retour spontané à l’équilibre.

= loi de l’offre et de la demande (marché concurrentiel).

Marché de concurrence

les offreurs et les demandeurs sont « preneurs de prix » = ils sont dans une situation dans laquelle le prix leur est imposé (aucune possibilité d’influer sur le prix). Ce cas se produit quand il y a de nombreux petits producteurs et de nombreux petits consommateurs.

La valeur d’un bien n’est pas celle du marché

Pour la production d’un bien inélastique (= production qui ne peut pas être adapté.

Ex : du lait), le prix est seulement fixé par la demande. Si les quantités baissent brusquement, le prix va augmenter. Le producteur qui aura maintenu sa production aura donc des profits très forts, alors que celui qui a beaucoup réduit sa production va avoir des profits très faibles. Ces conséquences sont aussi dommageables pour les consommateurs, car une hausse des prix entraîne une baisse du pouvoir d’achat.

Les déplacements de courbe de demande et d’offre

Déplacements de la courbe de demande

Distinction entre déplacement le long de la courbe de demande (= variation de la quantité demandée indépendamment des prix. Ex : de X 1 en X ‘ ) et déplacement de la courbe de demande (= un des facteurs susceptibles de modifier la quantité demandée, indépendamment du prix se modifie. Ex : de X 0 en X ‘ ).

Les facteurs susceptibles de modifier la quantité demandée sont :

  • le revenu : si le revenu des consommateurs augmente, ils vont consommés plus de biens. Si à l’origine on avait un prix d’équilibre, il se déplace et on change le prix d’équilibre et la quantité d’équilibre. Toute modification d’un facteur qui provoque un déplacement de la courbe de demande vers la droite génère une hausse de la quantité d’équilibre et du prix d’équilibre (si la courbe d’offre reste stable) Une baisse de revenu produit les effets opposés.
  • le prix et l’existence de produit connexe : il en existe deux sortes.
    • Bien substitut = bien dont les caractéristiques sont proches ou ressemblantes de celles du bien caractérisé. Si le prix d’un bien connexe diminue, le demande de ce bien augmente, et celle du bien original diminue (vice versa).
    • Bien complément = 2 biens sont dits compléments, si la consommation de l’un engendre automatiquement la consommation de l’autre. Si le prix d’un bien diminue, la demande de ce bien va augmenter, et celle du bien complément va diminuer.

L’apparition d’un bien connexe peut aussi influer sur le marché (Ex : le disque vinyle avec le disque compact)

  • le nombre de consommateurs : si le nombre de consommateurs augmente, la demande va augmenter pour le même niveau de prix.
  • les préférences des consommateurs : leur modification entraîne une hausse ou une baisse de la demande de certains biens.

Déplacements de la courbe d’offre

Elle correspond au coût marginal de production. Plusieurs éléments peuvent expliquer un déplacement de la courbe d’offre :

Le progrès technique

La découverte d’un nouveau procédé de fabrication permet de réduire le coût unitaire. Il y a alors un déplacement de la courbe vers le bas et la droite. Toute modification de cette nature entraîne une hausse de la quantité d’équilibre et une baisse du prix d’équilibre.

La taille du secteur

= le nombre d’entreprises qui proposent des biens sur ce marché. Si ce nombre baisse, la courbe d’offre va se déplacer en haut à gauche (au même prix, la quantité baisse)

La délocalisation

Les entreprises cherchent des coûts plus faibles = hausse de la quantité d’équilibre et baisse du prix d’équilibre.

Le prix des produits connexes

Il en existe deux catégories :

  • Biens substituts = on peut produire l’un ou l’autre bien en utilisant les mêmes ressources. Si le prix de fabrication d’un bien substitut augmente, l’offre de ce bien diminue, et celle de l’autre augmente.
  • Biens joints = l’entreprise les produits simultanément à partir des mêmes ressources. S’il y a une hausse des prix sur le marché de l’un ou l’autre des biens joints, il y aura baisse des prix sur l’autre.

* la qualité du bien. Si elle augmente, la quantité d’équilibre et le prix d’équilibre augmente. Ceci est du au fait que la courbe de demande a bougé = la quantité demandée augmente tellement que même si l’offre a en fait baissé, la quantité d’équilibre augmente.

Les prix réglementés

Le prix plafond

L’état fixe un prix maximum pour un bien dans le but de favoriser les consommateurs du bien ou de limiter

les dépenses effectives du bien par les consommateurs.

Pour être efficace, le prix plafond doit être inférieur au prix d’équilibre.

Conséquences d’un prix plafond : apparition d’une pénurie du bien de façon chronique (si bien de première nécessité, système de ticket de rationnement, mais le plus souvent, liste d’attente), puis apparition d’un marché noir. Celui-ci stimule la production, mais le prix d’équilibre du marché noir est supérieur à celui du marché libre (car coût du risque). La plus grande partie du prix de vente est approprié par le vendeur. Réduction de l’activité et inefficience sur le marché des biens substituts. Moindre transparence, risque de corruption, multiplication des contrôles.

Quantité demandée > quantité offerte

Les prix planchers

Les prix planchers favorisent les producteurs de biens. C’est un prix minimum de vente du bien.

Conséquences d’un prix plancher : l’excès d’offre entraîne un surplus chronique.

Celui-ci entraîne une accumulation du stock, et une réduction des activités ainsi que de l’inefficience car les coûts de production sont trop élevés.

Quantité offerte > quantité demandée