La production, les profits et les prix

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Partage cette page avec tes amis Seules les entreprises qui opèrent sur un marché qui n’est pas de concurrence peuvent fixer les prix. La maximisation du profit. · Les entreprises maximisent-elles le profit ? Un chef d’entreprise veut investir et améliorer la productivité de son entreprise = il va avoir des objectifs de profits raisonnables, qui ressemblent approximativement à la maximisation du profit. · Définition du profit économique. Profit = différence entre recette totale et coût total de l’entreprise.                                            (RcT = recette totale ; CT = coût total). Une entreprise peut fonctionner avec un revenu nul. Recette totale : ;                          Recette moyenne : ;                        Recette marginale : . Si l’entreprise

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

La production, les facteurs et les coûts

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Partage cette page avec tes amisProduction avec un seul facteur. · Produit total, produit moyen et produit marginal. * Définition. Le produit total est la quantité produite =YT. Le produit moyen correspond au rapport du produit total sur la quantité de biens utilisés = quantité produite par quantité de bien utilisée. Ex : rapport de la production totale de blé sur la quantité d’engrais utilisée: YM = . Le produit marginal est le supplément de produit obtenu  à partir d’une unité additionnelle du bien. Ex : supplément de blé obtenu à partir d’une unité additionnelle d’engrais : Ym = = dérivé de YT. * La loi des rendements marginaux décroissants.

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Demande et élasticité

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Partage cette page avec tes amisLa demande du marché. · Demandes individuelles et demande du marché. Si les demandes individuelles sont décroissantes, l’agrégation de ces demandes donne une demande de marché décroissante. La demande de marché peut être décroissante même si les demandes individuelles ne l’étaient pas. Ex : pour une voiture,  si elle est au dessus d’un certain prix, on attend ; à un certain prix, on achète. Mais même si le prix est faible, on achète une seule unité. · L’effet d’un impôt indirect. Un impôt indirect frappe un bien. Un impôt direct frappe les personnes physiques ou morales. 2 types d’impôt indirect :    – un impôt spécifique

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Les consommateurs

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Partage cette page avec tes amisLe prix d’un bien devrait en toute logique dépendre d’une façon ou d’une autre de la valeur qu’il représente aux yeux des consommateurs. Mais paradoxe de l’eau et des diamants prouve que l’utilité d’un bien peut être déconnecté de son prix. Il a été résolu à la fin du 19ème par les néoclassiques (Jevons, Menger, Walras, …) L’utilité · Utilité totale, utilité marginale. Nécessité de modéliser les choix des consommateurs = ils vont dépenser leurs revenus en choisissant les consommations de la manière qui leur procure le plus d’utilité. L’unité de mesure de la satisfaction procuré par un bien est l’util, mais il pose des

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

La demande, l’offre et l’équilibre de marché

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Partage cette page avec tes amisDéfinition de la demande Distinction entre la demande et la quantité demandée. La demande est une fonction qui relie la quantité demandée et le prix de vente unitaire du bien. Quantité demandée = demande (prix unitaire) La demande peut être présentée de trois façons : un tableau qui donne pour un certain nombre de niveau de prix la quantité demandée correspondante : la quantité demandée diminue quand le prix augmente ; une courbe de demande : on relit les points ; une fonction de demande : Y = aX + b. Définition de l’offre Distinction entre l’offre et la quantité offerte. Quantité offerte = offre

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Rareté, choix et coût d’opportunité

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Partage cette page avec tes amisLe coût d’opportunité (= coût de renonciation) La rareté des ressources Les ressources sont toujours disponibles en quantité limitée. L’abondance absolue n’existe pas. Le coût d’opportunité et le coût monétaire Le coût d’opportunité d’un choix est la valeur de la meilleure possibilité qui a été écartée en raison de ce choix. Dans une économie de marché, pour des biens privés vendus sur des marchés concurrentiels, utilisant des facteurs de production obtenus sur le marché concurrentiel, les coûts directs correspondent aux coûts d’opportunité. Applications diverses due coût d’opportunité Au choix du consommateur Le coût d’opportunité de Y est Y = f (X). Il s’agit du prix

Partage cette page avec tes amisShare on FacebookTweet about this on TwitterDigg thisShare on RedditShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone